Le microblading pour les sourcils : on vous explique !

Qu’est-ce qu’on ne fait pas pour être rayonnante de beauté et ressembler aux égéries de grandes marques. En effet, la coquetterie est tout ce qu’il y a de plus naturel chez les femmes. Et elles ont raison surtout que les techniques de mise en beauté et les produits cosmétiques ne cessent d’évoluer en ingéniosité et en efficacité pour être à la portée de toute la gent féminine ! Vous devinerez sûrement que ce billet va vous faire connaître une nouvelle technique qui pourrait ajouter une autre touche de magnificence à votre belle mine. Le sujet à l’honneur c’est le microblading pour les sourcils. Voici quelques lignes pour vous l’expliquer.

Le microblading en quelques lignes

Technique révolu du maquillage des sourcils, le mircoblading vous offre un maquillage semi-permanent pour un effet naturel sur une longue durée. C’est aux États-Unis que ce type de maquillage de sourcils est né, mais il a débarqué en France il y a peu de temps. La technique s’inspire d’un procédé asiatique de maquillage semi-permanent que les adeptes qualifient de 6 D ou de broderie du sourcil. Dans cette région, elle s’apparente à un art calligraphique que l’on applique sur la peau. Et le résultat est tout simplement bluffant sur un sourcil, car ils paraissent volumineux et aériens de nature. Les outils nécessaires pour ce maquillage semi-permanent sont en outre le stylo métallique et le nano aiguilles. Chaque défaut du sourcil est camouflé par pigmentation.

Le microblading : l’application et la teneur

L’application se fait sur une peau saine et bien nettoyée. Il faut noter que le microblading n’est pas indolore, car il touche un peu les terminaisons nerveuses, mais cela dit, cela ne génère que des petits picotements passagers. De plus, la cicatrisation se fait rapidement et vous auriez si vite oublié que vous avez des sourcils refaits. Il est intéressant également de savoir qu’avec cette technique vous pouvez garder intact le maquillage semi-permanent de vos sourcils jusqu’à un an et demi.

Laisser un commentaire